J-17

Échéance
2 juillet 2021

Développer l’alimentation locale et solidaire en Île-de-France

  • Développement économique / production et consommation
    • Agriculture et agroalimentaire
  • Solidarités / lien social
    • Alimentation

Présentation générale

Description

L'appel à projets de la mesure alimentation locale et solidaire se décline au niveau national et au niveau départemental pour laisser une large part au soutien des projets de proximité. Une enveloppe territorialisée de 24 millions d'euros est ainsi dédiée aux initiatives locales de tous les acteurs de la société civile et de l'économie sociale et solidaire qui s'engagent à accroitre l'accès à une alimentation saine, sûre, durable, de qualité et locale aux citoyens qui en sont éloignés . Dans son volet national, la mesure engage 6 millions d'euros au soutien des projets structurants et innovants des acteurs « têtes de réseaux ».

Une enveloppe de 0,51 M€ est allouée au département de Paris. Les dossiers seront examinés par un comité de sélection les 12 mars, 3 mai et 5 juillet 2021.


Bénéficiaires de l'aide

Départements, Associations, Agriculteurs, Entreprises publiques locales (Sem, Spl, SemOp), Collectivités d’outre-mer à statuts particuliers

Zone géographique couverte par l'aide

Paris (Département)

Critères d'éligibilité

Dispositif applicable pour un projet

Réflexion / conception, Mise en œuvre / réalisation

Types de dépenses / actions couvertes

Dépenses d'investissement

Exemples de projets réalisables

À titre d'exemple, pourront être financés :

  • Création d'épiceries sociales et solidaires fixes et/ou itinérantes (camionnettes) s'approvisionnant localement et respectant la charte nationale d'épicerie sociale et solidaire ;
  • Drive fermier ciblant les populations précaires ou en zone rurales isolées
  • Equipement en véhicules et matériels de livraison permettant la distribution de paniers d'alimentation aux personnes isolées ou modestes ;
  • Création de marchés de producteurs ou l'implantation de casiers alimentaires dans des zones peu équipées en commerces alimentaires et/ou pour des personnes n'ayant pas facilement accès aux transports en commun ;
  • Achat d'équipements collectifs de conditionnement ou de transformation de produits frais et locaux (fruits et légumes, viandes...) notamment les produits alimentaires non valorisés par ailleurs, pour une distribution aux associations caritatives (confiture par exemple)

Aller plus loin

🔔 Ne manquez plus aucun dispositif et recevez les dernières aides en rapport avec votre recherche !
Créer une alerte